L’impact des mots, et ce qui nous éloigne de notre propre corps

Depuis mon adolescence, on m’a souvent répété que j’avais de la chance d’être mince. Comme si ce détail me rendait plus jolie, me donnait une valeur supplémentaire. Depuis mon adolescence, on m’a souvent dit que je n’avais pas le droit de me plaindre, parce que grâce à mon corps, je rentrais dans le bon moule. Celui qui définit, à notre place, ce qui est beau ou non, ce qui est acceptable ou non « pour une femme ». Toutes ces remarques que j’ai ingérées se sont empilées au plus profond de moi, participant à ma construction. Ces mots ont modelé la vision que j’ai de mon corps, comme si cette caractéristique était inhérente à ma personne. Comme si ma silhouette longiligne était l’une des pièces maîtresses de mon identité, l’une de mes qualités essentielles. Si je perdais cet état, alors je perdais aussi l’approbation des autres, mais surtout une partie de moi et de ce que je vaux. Dès lors, il n’était plus possible pour moi de grossir. Il me fallait impérativement prendre le contrôle sur ce corps, afin qu’il corresponde toujours à l’étiquette qui lui était attribuée.

On me faisait des remarques, puis on me félicitait même quand je réussissais à mincir encore. Je maigrissais et c’était considéré comme quelque chose de positif, alors que j’étais mal dans ma peau et que, intérieurement, j’étais en train de mourir. Il a fallu du temps, avant que ma maigreur soit considérée comme une dérive. Depuis, les remarques ont changé au gré des fluctuations de mon poids. Je suis devenue parfois trop creusée, parfois trop gloutonne. Je reste la fille longiligne, mais je garde les traces de ces mots gravées sur le corps. Cellulite, morceaux de peaux et craquements, marques de mon histoire, sur lesquelles je me dois de porter un regard bienveillant. J’essaye de renouer le lien avec ce corps sous pression, avec la nourriture qui a servi à me détruire autant qu’à me construire. Je me souviens de toutes ces remarques anodines, mais je refuse de continuer à les accueillir. Et je ne suis pas la seule.

Les formes de notre corps et le chiffre sur la balance ne sont pas des indicateurs de notre valeur. Notre poids n’est ni le reflet de notre identité, ni celui de notre beauté. Valoriser la minceur et l’utiliser comme compliment n’est ni anodin, ni acceptable. La pression sur le corps, ce n’est pas seulement « les filles minces des magazines » : c’est aussi l’impact des mots, des regards, des jugements positifs comme négatifs que nous renvoyons à l’autre, à son apparence, à son assiette. Il est franchement temps d’en parler, et d’arrêter de creuser la distance entre notre corps et qui nous sommes. D’arrêter de placer l’un en tête de l’autre, comme si son contrôle était la clef d’une perfection impossible à atteindre. De réfléchir parfois à la violence des mots que nous utilisons, pour définir notre peau et celle des autres. |…|

Publicités

5 réflexions au sujet de « L’impact des mots, et ce qui nous éloigne de notre propre corps »

  1. Bravo ! Je suis contente de lire cet article ! À chaque fois que je jeûne je reprend conscience de ma faim et de mes besoins. Ça m’aide vraiment. Et tu as raison de souligner que les remarques sur le poids ont un impact qui est très souvent dévastateur. Avec le temps j’ai réussi à complètement oublier l’envie de perdre du poids. Et depuis je me sens très bien dans ma tête, je mange à ma faim, je ne suis pas frustrée et surtout je ne me pèse jamais !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup (et dsl pour ma réponse tardive). Ton témoignage est génial, je suis aussi persuadée que de rattacher à nos sensations et se délivrer de la balance et de la peur de grossir est une clé pour se sentir mieux !

      Aimé par 1 personne

  2. Si tu savais à quel point j’ai envie de te serrer dans mes bras en lisant cet article (si tu es d’accord, bien entendu).
    Je me suis permise de le partager sur mon Facebook et le Facebook de ma chaîne YouTube en espérant que ça ne te pose pas de soucis. Je me suis tellement retrouvée dans certaines phrases.. Cœur cœur sur toi. ❤

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup beaucoup pour ton gentil commentaire et pour le partage. Je suis vraiment contente, plein de coeurs et d’ondes positives sur toi aussi ❤

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s